Les enfants de Tchernobyl - Témoignage de Natacha

Témoignage de Natacha

Un enfant de Tchernobyl

« Je suis partie en France pour la première fois à l’âge de 8 ans. J’étais petite mais je comprenais que je passerais un mois loin de mes parents et de mon pays, dans une famille inconnue.
Je me rappelle ce séjour comme si c’était hier. Ma famille française aussi parce-que pour elle c’était un grand stress.

L’inquiétude a commencé déjà dans l’avion. Le vol a duré 2 heures, le temps passait très vite et plus le temps passait, plus grande était l’inquiétude.
Après nous avons pris le car qui devait nous conduire à l’endroit où les familles d’accueil nous attendaient.
Les enfants qui étaient déjà venus étaient collés aux fenêtres et saluaient leurs familles, moi, je scrutais les visages et essayais de deviner où était ma mienne.
Au moment de quitter le car c’était difficile j’étais angoissée, mais il fallait descendre.

Nous étions tous dans une grande salle de sport. On a appelé mon nom, trois personnes se sont avancées, un homme, une femme et un garçon qui étaient heureux de me voir et qui disaient quelque chose dans une langue inconnue.
Moi j’étais perdue je ne comprenais pas ce qu’ils attendaient de moi.

Aujourd’hui je vous écris pour partager les souvenirs chauds de cette période vive et heureuse du temps passé en France. Pour moi, chaque vacance d’été était un grand évènement.
J’allais toujours en France avec le sentiment que là bas on était très content de me voir !
Chaque année j’affermissais ma santé, j’ouvrais quelque chose de nouveau sur ce pays, sa culture et je communiquais avec des gens intéressants.
Je retournais chez moi toujours énergique et dans toute ma force. »
Natacha


-------------------------------------------------------------

Ce témoignage pourrait être, dans quelques années, celui de l’enfant que vous invitez dans votre foyer cet été !
L’accueil d’un enfant est une expérience d’une richesse inouïe…
Le 26 avril prochain, il y aura 32 ans qu'a eu lieu la catastrophe de Tchernobyl. Et encore aujourd'hui, tous ces gamins subissent encore les retombées de cette tragédie. C'est pour cette raison que nous sommes toujours là, afin qu'un maximum d'enfants puisse venir se refaire une santé chez nous, grâce aussi à vous qui les accueillez.

Afin de faire sortir un maximum d'enfants des zones contaminées en 2018, nous avons besoin d'un coup de pouce de votre part.
25 nouveaux enfants ukrainiens espèrent pouvoir passer des vacances cet été dans une famille française.
Les documents sont en cours de réalisation et les billets d’avion seront bientôt réservés... mais il nous manque leur famille d’accueil !...


Aidez-les ! Parlez un maximum autour de vous de notre action et transmettez nos coordonnées.

Retour à l'accueil du site.