Les enfants de Tchernobyl - Données scientifiques pour rêver...

Données scientifiques pour rêver...

Contaminations radioactives :
Atlas France et Europe

CRIIRAD et André PARIS

Contaminations radioactives :
Atlas France et Europe

CRIIRAD et André PARIS

Mesures réalisées par l'association "Les Enfants de Tchernobyl" au cours des campagnes de 2006, 2011 et 2013 :

Miniature de la planche 1

Planche 1 :
Evolution de la contamination par le Césium137
en fonction du temps dans la région
de, et à NOVOZYBKOV

Décroissance constatée de la contamination au sol par le césium137
sur les emplacements identiques entre 2006 et 2013

Miniature de la planche 2

Planche 2 :
Evolution de la contamination par le Césium137
en fonction du temps à NOVOZYBKOV

Miniature de la planche 3

Planche 3 :
Evolution de la contamination par le Césium137
sur des sites à l'ouest et au nord
de NOVOZYBKOV


La boîte à question



Nom :

Prénom :

E-mail :

Confirmation E-mail :

Vos réactions ou vos demandes d'informations complémentaires



Les messages et leurs réponses

Note 01 par Balou le 06/04/2014 @ 17h23

L'examen de la carte AEIA me conduit à la réflexion suivante : le périmètre de contamination s'arrête aux portes des grandes villes que sont Kiev, Chernigov, Bodrouisk, Mogilëv et effleure Gomel.
L'association a-t-elle déjà réalisé des mesures dans ces zones pour vérifier les informations fournies par cette carte ?


Réponse de André PARIS :
La carte en question n'a jamais pu être prise en défaut - Novozyvkov étant typique.
C'est un acte de véracité scientifique lourd (Tcherno ruine et effondre au final l'URSS : dixit Gorbatchev, aux manettes soviétiques agonisantes à l'époque).
Il est étonnant que ce document ait pu être établi (les russes me disent qu'il a profité de la glasnost).
Et que l'AEIA ait toléré sa parution (mais saucissonné en petits morceaux), d'où l'intérêt que nous avons eu de reconstituer le puzzle pour bien voir le panorama des dégâts.
Sur une douzaine de pays deux cartos sont honnêtes : la soviétique (ici) et l'autrichienne (voir notre atlas section Autriche).
La pire imposture est la carto française (voir atlas Criirad-Paris, partie Criirad).

Note 02 par Balou le 07/04/2014 @ 18h34

Les valeurs de contamination en Cs 137 relevés en 2013 par l'association dans les milieux naturels situés au nord-ouest et au nord de Novozybkov varient entre 500 et 3200 kBq/m².
Ceux relevés à Novozybkov sont moins élevés et varient entre 100 et 1000 kBq/m² (hormis 3 valeurs très élevées). Quel explication ? Décontamination des sols ou contamination initiale moins élevée ?


Réponse de André PARIS :
La tranche de contamination représentative du lieu - "contamination uniformément répartie" doit être appréciée avec des précautions au niveau des mesures.
Il y a de nombreux phénomènes produisant des "accumulations" - survaleurs locales - ou à l'inverse de nombreux phénomènes produisants des sous-valeurs (Abordé frontalement par notre atlas p.74 et suivantes).
Pour présenter la radioactivité dans les parages de Novozybkov (contamination régionale très élevée), je pars du milieu d'une route, sur le goudron où l'on à peu près la radioactivité naturelle du lieu (Ne pas lever le spectro qui prend alors le rayonnement émis latéralement - Cs137 arrêté de moitié tous les 30 m dans l'air).
Dès que l'on quitte la route, le rayonnement du Cs137 écrase tout. De fortes accumulations peuvent traîner dans les fossés.
La forêt à quelques dizaines de mètres donnera la valeur de contamination uniformément répartie, donc représentative.

Il est normal que la contamination uniformément répartie augmente de trois fois en 300 m, passant de 1 à 3 millions de Bq/m2 donc en 300 m.
Hors phénomène d'accumulation, ceci ne se produit que dans les très fortes valeurs, ce qui est vraiment le cas ici (PL. 3).